Déménagement USA

Déménager à l'étranger, et plus particulièrement aux Etats-Unis, peut être réellement intimidant, surtout si l'on ne sait pas comment fonctionne le pays et que l'on ne connait pas ses règles administratives. Si tel est votre cas, nous vous invitons à consulter les paragraphes suivants, qui devraient vous permettre d'y voir plus clair et de préparer votre expatriation plus sereinement.

Drapeau des Etats-UnisTravailler aux USA

Vous le savez sûrement : pour pouvoir travailler aux Etats-Unis, il faut impérativement un visa. Si vous lisez ces lignes et que vous êtes sur le point de vous installer sur le continent, vous avez déjà dû régler le problème. Si vous avez décidé de partir à l’aventure, sans plan réellement défini, voici la liste des visas les plus utiles et courants :

- Visas de tourisme et d’affaires, B-1 et B-2 : pour un séjour de moins de six mois (peut être prolongé de six mois supplémentaires), pendant lequel il est interdit de travailler ;
- Visa étudiant F, M et J : donnent la possibilité aux étudiants français de continuer leurs études aux Etats-Unis pour une période délimitée ;
- Visas de travail H, L, O et P : ce sont les seuls permis de travail qui permettent de travailler en toute légalité aux Etats-Unis. Délivré pour une durée de trois ans contre une autorisation  de travail (« notice of approval ») remplie par votre employeur américain, le H-1B peut être renouvelé pour une durée de six ans. Le visa L-1 est celui que doivent obtenir les salariés d’une entreprise française transférés dans un bureau américain alors que les visas O et P sont ceux qui sont délivrés aux professionnels du sport, de l’art ou de la musique s’ils veulent exercer une activité sur le territoire ;
- Il existe également un visa au pair pour les jeunes gens ayant décidé de garder des enfants, de faire le ménage ou de donner des cours chez des particuliers en échange d’une rémunération.

Pour plus de renseignements, rendez-vous sur le site de l’Ambassade des Etats-Unis en France.

Vous pouvez également obtenir la fameuse carte verte (Green Card) en participant à la loterie organisée tous les ans par le gouvernement américain. 50 000 visas de résidents permanents sont mis en jeu puis répartis entre six régions géographiques. Les inscriptions se font au mois d’octobre et le tirage au sort a lieu le 1er mai de l’année suivante. Retrouvez des informations supplémentaires sur le site USAGCL.

Grâce à la carte verte, vous disposez des mêmes droits que les citoyens américains, à l’exception du droit de vote. Vous pouvez donc travailler de façon permanente, trouver plus facilement un logement, bénéficier de la sécurité sociale et toucher les allocations chômage. Au bout de cinq ans sur le territoire, vous obtenez la nationalité américaine.Grand canyon aux USA

Si vous ne déménagez pas aux Etats-Unis dans le cadre d’une mutation et que vous n’êtes pas déjà à la retraite, sachez qu’il est de plus en plus dur d’y trouver un emploi, surtout si vous n’avez qu’un visa de touriste en votre possession. Les entreprises prêtes à embaucher une personne sans visa et à payer les frais d’obtention (qui varient entre 3 000 et 5 000 $) se font de plus en plus rares, surtout que les délais de traitement sont généralement assez longs (jusqu’à 6 mois). Vous l’aurez compris : vous devrez être un candidat hors normes qui apporte une réelle plus-value à l’employeur si vous voulez qu’il se démène avec l’administration (et qu’il patiente) pour pouvoir vous embaucher ! Quand vous serez, sur place, à la recherche d’un job, la mention « visa sponsorship » vous permettra de détecter plus facilement les employeurs commanditaires de visa.

Toutes les pistes sont bonnes à explorer pour trouver un travail aux Etats-Unis : offres d’emploi dans les journaux, Internet, annonces sur les vitrines des magasins, agences d’intérim…  Avant de déménager, n’oubliez de retravailler votre CV, de manière à ce qu’il corresponde aux attentes des recruteurs américains. Pour vous aider dans votre quête, voici quelques sites qui pourront vous être utiles :

- Learnforgood
- Indeed
- Monster
- French Jobs

Comme en France, il vous faudra payer des impôts ("taxes") aux Etats-Unis. La fiscalité y est d'ailleurs assez complexe et inégale, les états n'étant pas tous logés à la même enseigne. Les résidents de certaines villes, comme New York, sont soumis à une triple fiscalité (impôts sur le revenu, de l'Etat et de la ville), tandis que d'autres n'ont absolument rien à payer (ceux qui habitent au Texas par exemple). Si vous êtes l'heureux possédeur de la Green Card, sachez qu'il vous faudra cotiser au même titre que les citoyens américains. Idem si vous possédez un visa de travail et que vous avez exercé une profession pendant plus de 183 jours.

En ce qui concerne le chômage, deux cas de figure sont possible selon votre situation :
- si vous êtes licencié alors que vous avez été détaché par une entreprise française, votre protection sociale est la même que si vous étiez resté en France (sauf si vous avez passé plus de trois années sur le sol des Etats-Unis)
- si vous êtes licencié par une entreprise américaine, vous pouvez, sous certaines conditions, être pris en charge par votre pays d'accueil. Sachez que votre employeur peut aussi vous affilié au régime français de l'assurance chômage, là aussi, sous certaines conditions. De votre propre chef, et afin de vous couvrir pleinement, vous pouvez adhérer au régime expatrié français de l’assurance chômage. Obtenez davantage de renseignements sur le site du Ministère des Affaires Etrangères.

Sachez toutefois que le montant des indemnités de chômage varient en fonction des états qui ont chacun leur propre critères pour calculer les prestations.

Mont Rushmore aux Etats-UnisEtudier aux USA

Au grand dam d’un bon nombre d’étudiants, les Etats-Unis ne font pas partie du programme Erasmus qui cible l’Europe. Pour être en mesure d’étudier là-bas, il faut donc se débrouiller par soi-même et faire une demande d’inscription auprès des universités  choisies en fonction de leurs programmes dans la spécialité visée, de leur emplacement, de leur coût, etc.). Cela peut se faire directement sur leurs sites respectifs ou par l’intermédiaire de la Common Application qui, comme son nom l’indique, permet de postuler pour plusieurs écoles à la fois.

Dans l’idéal, il faut constituer et envoyer son dossier dix à douze mois avant le début de l’année universitaire que vous souhaitez suivre aux Etats-Unis. Les universités demandent généralement toutes les mêmes documents (résumé du parcours scolaire, lettre de motivation, expériences professionnelles, lettres de référence). Au préalable, il vous faudra également passer un test pour prouver que vous avez bien le niveau requis en anglais, sa nature dépendant de l’année que vous comptez intégrer (TOEFL, IELTS, SAT, G.R.E, GMAT).

Une fois votre inscription acceptée, l’université vous enverra un formulaire qui vous sera utile pour faire une demande de visa étudiant non-immigrant F-1 auprès de l’Ambassade des Etats-Unis de France, qui vous recevra également pour vous faire passer un entretien.

A noter que les frais d’inscription varient fortement d’une université à l’autre et qu’ils sont aussi plus chers qu’en France. Il faut compter en moyenne 10 000 à 20 000 $ par an. Il existe cependant des bourses d’études pour les étudiants désireux de partir à l’étranger et délivrées par la France :
- la bourse du Conseil Général dont le montant varie selon votre département
- la bourse du Conseil Régional dont le montant dépend de votre région

Les bourses délivrées directement par les Etats-Unis s’adressent presque exclusivement aux meilleurs candidats qui attaquent au moins leur 5ème année après le BAC. La commission Fulbright, qui gère les échanges culturels entre la France et les USA, propose néanmoins différents types de bourses.

Sachez que si vous déménagez pour étudier aux USA en étant possesseur d’une carte verte, vos frais universitaires seront réduits de près de 80%. Si vous comptez trouver un job étudiant, notez enfin qu’un visa étudiant vous permettra uniquement de travailler sur votre campus la première année et que notre temps de travail ne pourra pas excéder vingt heures par semaine (comme vous devez apporter des garanties financières au moment de votre inscription, vous êtes censé pouvoir subvenir à vos besoins sans travailler pendant au moins un an).

Se loger aux USASan Francisco aux Etats-Unis

Les prix des loyers aux Etats-Unis sont globalement plus élevés en France et sont plus ou moins chers suivant les régions, les communes et même les quartiers. New York est par exemple connue pour être la ville la plus onéreuse du pays et il faut compter pas moins de 1 500 $ pour louer un studio à Brooklyn ou dans le Bronx (Manhattan étant deux fois plus cher). Plus abordables, Miami, Dallas, Chicago ou Seattle proposent des studios dont le loyer est généralement compris entre 800 et 1 500 $, voire moins si  vous choisissez un quartier moins demandé. A noter que la durée d’un bail est généralement d’un an mais il est possible de louer un appartement pour une durée plus courte. Comme en France, le dossier de candidature doit comporter une attestation d’employeur, une déclaration de revenus et fiches de paye, numéro de sécurité sociale et le visa (ou Green Card) pour les étrangers. Il faut généralement gagner, sur toute une année, trente à cinquante fois le loyer mensuel.

Si vous déménagez avec votre chat ou votre chien, il vous sera utile de savoir que les propriétaires exigent parfois un loyer supplémentaire par animal de compagnie (une trentaine de dollars pour un chat, une cinquantaine pour un chien). Il faut aussi payer une caution spécifique, remboursable ou non.

Pour acheter un bien aux Etats-Unis, il n’est pas nécessaire d’avoir un visa, mais cet acte n’est en aucun cas lié avec une autorisation de résidence permanente. Pour ce faire, vous pouvez par exemple contacter une agence immobilière spécialisée dans les transactions internationales.

Se soigner aux USA

Pour travailler, louer un appartement et ouvrir un compte en banque, vous avez impérativement besoin d’un numéro de sécurité sociale américain. Pour ce faire, vous devez en faire la demande sur le site Social Security, notamment accompagnée de votre passeport et de votre visa. Le numéro qui vous sera délivré ne devra en aucun cas être communiqué à un tiers.

Deux systèmes de protection sociale pris en charge par l'Etat américain existent. Ils s'adressent cependant aux salariés ayant de faibles revenus (Medicaid) et aux personnes de plus de 65 ans (Medicare). Si vous ne pouvez pas en bénéficier, nous vous recommandons de souscrire une assurance privée, les frais médicaux étant très onéreux aux Etats-Unis.

Parc de Yellowstone aux Etats-UnisSe divertir aux USA

De par la grandeur du territoire et la diversité culturelle, les Etats-Unis offrent une multitude de sites à visiter, d’activités à faire et donc de merveilles à découvrir. A commencer par le parc national de Yellowstone, à mi-chemin entre le Wyoming, l’Idaho et le Montana. Notamment célèbre pour ses phénomènes géothermiques comme les geysers et ses sources chaudes, l’endroit abrite aussi plusieurs espèces d’animaux (grizzlys, coyotes, wapitis, bisons). Son canyon, son lac et ses nombreux espaces sauvages, permettant de pratiquer randonnée, pêche et ski de fond, attirent de nombreux touristes étrangers. Situé en Arizona, le Grand Canyon, qui s’étend sur 450 km, est un autre incontournable. Grâce à son « skywalk », les visiteurs peuvent se retrouver à plus de 1 000 mètres au-dessus du vide. Sensations fortes garanties !

Dans l’Etat du Nevada, Las Vegas promet également de longues heures de divertissement, surtout si vous aimez les jeux d’argent et de hasard. Casinos, grands hôtels, attractions (Madame Tussaud Las Vegas, Volcano At The Mirage) et boutiques de luxe composent cette ville hors normes, la seule ville où l’on peut se faire marier par Elvis Presley ! Les fans de ce dernier pourront en profiter pour faire un pèlerinage à Graceland, son ancienne résidence située à Memphis dans le Tennessee).

Les passionnés de cinéma s’envoleront plutôt vers Los Angeles pour visiter les Studios Universal à Hollywood, traquer les stars à Beverly Hills ou encore flâner sur Sunset Boulevard, ponctués par des lieux mythiques tels que le Château Marmont, le Whisky A Go-Go ou le Viper Room. Plus culturelles et intellectuelles, les activités proposées par New York impliquent surtout des musées (comme le MET) et les nombreuses salles de spectacles de Broadway qui programment des pièces de théâtre et des comédies musicales.Las Vegas aux Etats-Unis

Déménager aux USA

En plus de demander le visa approprié à votre situation, vous devez vous occuper de votre déménagement. Quelques semaines avant votre départ, faites le tri dans vos affaires pour déterminer ce que vous emportez avec vous. Cela vous permettra ainsi de demander des devis auprès de professionnels spécialisés dans les transferts internationaux, qui calculeront avec précision le volume, et donc le prix, de votre déménagement aux Etats-Unis.

Portez bien évidemment votre choix sur une entreprise spécialisée dans le déménagement international qui choisira pour vous le meilleur mode de transport (voie routière, ferrée, aérienne ou maritime) et prendra en charge toutes les formalités douanières et les différents coûts liés au fret. Il faut en général compter deux à quatre semaines d’acheminement de la France aux Etats-Unis, sachant que le transport maritime est souvent privilégié pour les déménagements importants avec présence d’un véhicule.