Déménagement New York avec Moverbay

Déménager à New York, la plus grande ville des Etats-Unis, est le souhait de nombreux français. Située au nord-est du pays et composée de cinq quartiers regroupant plus de 8 millions d’habitants, la Big Apple attire de plus en plus d’expatriés courageux, prêts à tout pour vivre le rêve américain. Car s’installer aux USA, et plus particulièrement à New York, n’est pas une chose aisée, non seulement à cause de la politique d’immigration américaine, mais aussi à cause des loyers, hors de prix.

La statue de la liberté à New YorkAvant votre déménagement à New York

Si quitter une ville, et donc son travail, du jour au lendemain pour s’installer dans une autre est déjà risqué en France, c’est encore plus vrai quand il s’agit d’un départ pour New York ! Décider de déménager à New York, c’est donc faire, au préalable, les démarches nécessaires pour pouvoir y vivre en toute légalité. Il existe différents types de visa, à demander en fonction de votre situation :

Un déménagement par bateau de 30 m3 pour New York coûte à peu près 7 000 €. Si vous n’avez pas les moyens de déménager toutes vos affaires, vous pouvez prendre uniquement le strict nécessaire, les locations d’appartements meublés étaient très fréquentes à New York. Sachez en plus que, pour des raisons de normes électriques, il n’est pas conseillé d’emporter son électroménager.

Après votre déménagement à New York

Dans une grande ville comme New York, il est important de trouver ses marques le plus rapidement possible juste après avoir déménagé. Pour bien apprivoiser New York, il faut déjà savoir comment elle fonctionne. Ville du melting-pot par excellence, elle regroupe près de deux cent nationalités. La bonne nouvelle, c’est que vous n’aurez aucun mal à être accepté en tant qu’étranger. La moins bonne, c’est qu’il faudra vous armer de patience pour trouver un logement et un travail sur place, si vous ne vous installer pas là-bas dans le cadre d’une mutation par exemple.

Sachez en premier lieu que New York est composée de cinq arrondissements :

- Manhattan, considéré comme le centre-ville et qui compte plus d’1,5 millions d’habitants 

- The Bronx, qui accueille principalement les minorités noires et hispaniques

- Brooklyn, quartier plutôt résidentiel comptant plus de 2 millions d’habitants

- Queens, le plus grand quartier de la ville, à la fois industriel et résidentiel

- Staten Island, excentré car relié à Brooklyn par le pont Verrazano-Narrows, mais doté de nombreux espaces verts et parcsVue d'ensemble New York

Si vous avez déjà un emploi, il vous faudra, en premier lieu, repérer le trajet entre votre lieu de travail et votre domicile. Faites un aller-retour avant votre prise de poste officielle de façon à déterminer votre temps de trajet.

Outre les denrées alimentaires, que vous trouverez à tous les coins de rue à New York, vous aurez certainement besoin dans l’immédiat d’une ligne téléphonique (mobile et/ou fixe), d’une connexion à Internet, de l’électricité et éventuellement du gaz. Ne tardez donc pas à ouvrir des comptes auprès des principaux fournisseurs (Ambit Energy, ConEdison, Direct Energy, Champion Energy, etc. pour l’électricité et le gaz ; Atlantic Broadband, Clearwire, RCN Corporation, Towerstream pour le téléphone et Internet).

Se loger à New York

Dans la mesure du possible, nous vous conseillons de vous mettre à la recherche d’un appartement avant d’arriver à New York, plutôt que de séjourner dans un hôtel de la ville le temps de trouver sur place. Car ce n’est malheureusement pas une légende : l’immobilier à New York est hors de prix et il est très difficile, voire impossible, de mettre la main sur un studio décent à moins de 1 200 $ (sauf dans le Bronx, quartier le plus abordable et qui n’a plus aussi mauvaise réputation qu’avant).

Il existe quelques sites français ou américains qui peuvent vous aider à trouver votre bonheur (à ne pas confondre toutefois avec ceux qui répertorient des locations de vacances de courte durée proposées par des particuliers pour arrondir leur fin de mois) :

- New York Apartment
- Zillow
- Urban Living
- Street Easy

Vous pouvez également contacter directement une agence immobilière, certaines étant spécialisées dans l’expatriation des cadres français.

Pour être en mesure de louer un appartement à New York, les pièces à fournir à peu de choses près les mêmes qu’en France (attestation d’employeur, déclaration de revenus sur deux ans, les deux derniers bulletins de salaire, numéro de sécurité sociale, passeport), si ce n’est qu’il faut également présenter un visa ou la Green Card. A noter que les propriétaires new-yorkais exigent que le locataire gagne, sur l’année, 30 à 50 fois le loyer mensuel.

Si votre budget est serré, vous pouvez toujours opter pour la colocation, un peu plus économique. Vous paierez le même prix que pour un studio mais vous vivrez dans un appartement quatre fois plus grand.

Il n’est pas rare que les grands immeubles de Manhattan, où les loyers sont donc largement plus élevés qu’à Brooklyn ou dans le Bronx, soient équipés d’une laverie, d’une salle de gym et d’un portier.

Pont de BrooklynTravailler à New York

Capitale économique des Etats-Unis et siège de nombreuses multinationales, New York présente un taux de chômage d'environ 7%. Selon votre secteur d’activité, vous aurez plus ou moins de chance d’y trouver facilement un emploi. De nombreuses marques de luxe françaises, notamment spécialisées dans la mode, se sont implantées à New York, où les restaurants et magasins d’alimentation français sont aussi très courus. Si votre cursus ou vos connaissances vous le permettent, vous pouvez tenter de devenir guide dans l’un des musées de New York, toujours à la recherche de français pour assurer des visites guidées.

Etudier à New York

Si vous déménagez à New York pour étudier, vous savez déjà que la ville possède quelques établissements prestigieux, comme l’université Columbia, située à Manhattan, ou encore l’université de New York, la plus grande du pays (40 000 étudiants) et dont les locaux principaux sont basés à Greenwich Village. Le City College Of New York est quant à lui connu pour avoir formé plusieurs Prix Nobel.

Malheureusement, le prestige a un coût. Une fois que vous serez parvenu à avoir une place, pour un semestre ou une année, dans l’une des universités de New York, il faudra sérieusement penser à économiser avant de partir ! Outre le prix des loyers, hors de prix même quand il s’agit d’une simple chambre, il vous faudra éventuellement trouver un job d’appoint si vous n’avez pas suffisamment d’argent de côté.

Quelques bons plans sur Les Frenchy à New York.

Se soigner à New York

New York compte un nombre impressionnant d’hôpitaux, qui se concentrent surtout à Manhattan (Bellevue Hospital Center, Lenox Hill, Mount Sinai, NY Downtown Hostpital, Gracie Square Hospital, Memorial Sloan Kettering Cancer Center). Le Bronx, Brooklyn et le Queens, bien qu’un peu moins fournis, ne sont pas en reste : Bronx-Lebanon Hospital Center, Calvary Hospital of the Bronx, Jacobi Medical Center, Lincoln Medical Center, North Central Bronx Hospital, Brooklyn  Hospital Center, Brookdale University Hospital And Medical Center, Coney Island Hospital, New York Hospital Queens, Forest Hills, Elmhurst Hospital Center…). A la traîne, Staten Island n’abrite que deux hôpitaux : Richmond University Medical Center et le Staten Island University Hospital.

A New York, beaucoup de pharmacies sont ouvertes 24h/24.  Elles commercialisent principalement des médicaments en vente libre mais délivrent également quelques remèdes sur ordonnance.

Il est important de savoir que les services d’urgence n’ont pas bonne réputation car ils sont généralement assez lents. Evitez donc de les appeler et faites-vous amener à l’hôpital par un ami ou un taxi si vous en avez la possibilité.

Se déplacer à New YorkTaxis à New York

Comme à Paris, circuler en voiture peut-être problématique, principalement aux heures de pointe. Les bouchons ne sont pas rares et le stationnement, souvent limité à une heure, est très cher, à l’image des parkings souterrains. Le mieux, surtout quand on est pressé, est de se déplacer en métro ou en bus, qui sont peu onéreux et fonctionnent très bien. Avec ses 25 lignes et ses 422 stations, le réseau métropolitain permet de se rendre dans n’importe quel quartier de New York, même si les arrêts sont un peu plus éloignés les uns des autres dans le Queens et à Brooklyn. Les fêtards et noctambules seront ravis d’apprendre que le métro circule toute la nuit, ce qui est bien pratique pour  profiter pleinement de la ville qui ne dort jamais.

Il faut compter 2,50 $ pour un trajet simple et 2,75 $ pour un trajet permettant plusieurs correspondances métro/ bus effectuées dans un délai de deux heures. Il est également possible d’acheter une carte magnétique de transport permettant des trajets illimités et valable pour une durée de 7 ou 30 jours.

Vous pouvez également opter pour le vélo, un mode de transport de plus en plus répandu à New York. La ville possède en effet un système de location en libre-service et de nombreuses pistes cyclables. Pour joindre l’utile à l’agréable, vous pourrez également emprunter le ferry gratuit pour rejoindre Staten Island.

Enfin, le traditionnel taxi jaune de New York vous rendra bien des services. Peu chers, les tarifs sont cependant majorés de 1$ de 16h à 20h, période pendant laquelle ils sont les plus demandés. Leur mode de fonctionnement est simple et similaire à celui des taxis français : si la lumière du milieu est allumée, il est libre ; si elle est éteinte, il est pris. Si ce sont les lumières des côtés qui sont allumées, le chauffeur a fini son service.

Se cultiver à New York

Le Metropolitan Museum of Art, surnommé le MET par les new yorkais, est le plus célèbre musée de la ville et aussi l’un des plus illustres à l’échelle mondiale. Composé de plusieurs départements (peinture américaine,  antiquités égyptiennes et du Proche-Orient, art d’Afrique, d’Océanie et d’Asie, instruments de musique, art moderne), il laisse également une place à la peinture européenne et on peut y trouver quelques trésors signés Monet, Van Gogh, Cézanne, Rembrandt, Titien et Duccio.

Plus centrés sur l’art contemporain, le Musée Solomon R. Guggenheim, le Museum Of Modern Art et le New Museum of Contemporary Art valent également le détour. On peut également apprendre beaucoup sur New York avec la littérature. De nombreux ouvrages ont été inspirés par la ville que leurs auteurs soient américains (Paul Auster, Salinger, Tom Wolfe, Bret Easton Ellis, Hubert Selby), français (Céline, Simenon) ou encore espagnols (Lorca).

Times Square à New YorkSe divertir à New York

Surnommée « la ville qui ne dort jamais », New York offre un panel impressionnant d’activités. Quand on pense à New York, on pense en premier lieu à Broadway et ses célèbres comédies musicales, souvent copiées mais jamais égalées. D’innombrables pièces de théâtre classiques ou contemporaines sont aussi présentées à Times Square, qui est considéré comme l’un des lieux les plus animés (et éclairés !) du monde. Passer le nouvel An à cet endroit est une occasion qui ne se rate pas, tant les décors, les lumières et la fameuse Times Square Ball sont impressionnants.

La Big Apple abrite également plusieurs salles de concerts (New York Philarmonic Orchestra,  Barclays Center, Madison Square Garden, Webster Hall, The Grand Victory, Terminal 5, B.B. King Blues and Grill, Highline Ballroom, The Space At Westbury) et de nombreux clubs de jazz, style particulièrement apprécié des new yorkais.